Gestion du stress via le yoga Kirtan Kriya: Psychoneuroendocrinology répond.

Gestion du stress

Une méthode anti stress fut nouvellement publiée dans la revue Psychoneuroendocrinology. Celle-ci est une étude de l’UCLA (University of California, Los Angeles) qui dévoile que 12 minutes de yoga par jour pendant environ deux mois sont suffisantes pour réduire le niveau de stress et diminuer les inflammations dans notre organisme.

©Ingram Publishing/Thinkstock

L’étude psychologie

Porta sur des personnes ayant en charge des membres de leur famille atteint de la sénilité. Laissez-moi tout d’abord vous définir ce que l’on entend par sénilité. D’après vulgaris-medical le terme de sénilité désigne, dans le langage courant, l’état d’une personne âgée dont les capacités intellectuelles et physiques sont diminuées. Retrouvez bien plus de détails à propos sur le site.

Ce fut au total 45 personnes, en gestion du stress, qui ont été par la suite repartis en deux groupes.Le premier groupe avait pour tâche de pratiquer le yoga Kirtan Kriya. Celui-ci est un dérivé du yoga Kundalini et synchronise méditation et chants.

L’UCLA a par ailleurs eut à étudier une quelconque relation entre le Kirtan Kriya et la dépression; en quelque sorte une analyse de la pratique.Il en découle qu’un taux inférieur de dépression fut constaté chez les personnes qui le pratiquent. Donc, il avait un de nouveau une bonne santé mentale. Santé mental équivaut à une gestion du stress, ainsi éloigne les effets du stress. En outre, l’intervalle de temps était de 12 minutes en moyenne par jour pendant environ huit semaines.

L’autre groupe par contre, suivant ce même intervalle de temps, devait écouter de la musique tranquille, apaisante et aussi tous les jours.

Résultat de l’étude

Il ressort de l’analyse de la pratique qu’une baisse du stress voire une gestion du stress a pu être relevée chez les sujets du groupe yoga Kirtan Kriya. Une bien meilleure que chez les sujets du groupe musique apaisante. Et aussi une baisse des inflammations.

Pour tout rappel, les inflammations qui apparaissent dans notre organisme peuvent entraîner toutes sortes de problèmes sanitaires, des maladies cardiaques à la dépression, sans oublier le diabète.

C’est pourquoi Helen Lavretsky, professeur de psychiatrie à UCLA annonce que : Les personnes qui aident un parent sénile n’ont souvent ni le temps, ni l’énergie, ni les contacts qui leur apporterait un peu de répit dans leur stress quotidien; cette forme brève de médiation yogique, facile à apprendre, est un outil utile.

Pourquoi ne pas s’y mettre dès à présent chers hommes modernes ?